Download E-books La raison de Rome : Naissance de l'esprit critique à la fin de la République (IIe-Ier siècle avant J.-C.) PDF

By Claudia Moatti

Au dernier siècle de son histoire (entre le IIe et le Ier s. av. J.-C.), alors qu’elle est emportée par les guerres civiles et les conflits extérieurs, los angeles République romaine connaît une véritable révolution intellectuelle sous le signe des « Lumières ». A cette époque marquée par une ouverture sans précédent sur le monde et par l’intégration titanic des Italiens dans le corps civique, l. a. classe dirigeante modifie peu à peu ses questionnements, ses discours, ses pratiques, et s’interroge sur los angeles romanité.Comment penser lorsque les valeurs anciennes et les associations vacillent ? remark constituer un État, une mémoire, à partir d’une multitude de peuples et de cultures ? Contre l’éclatement, le désordre et l. a. crise, les Romains en appellent à los angeles Raison, tout à los angeles fois norme, principe de pensée, méthode d’organisation et de type ; il s découvrent los angeles critique, l. a. pluralité, l’abstraction, cherchent des catégories générales susceptibles de quadriller le réel et d’en appréhender los angeles diversité.C’est dans cette création de formes, dans los angeles building d’un ordre logique et universel, recouvrant sans les détruire les singularités historiques, que s’impose los angeles modernité de Rome.

Show description

Read or Download La raison de Rome : Naissance de l'esprit critique à la fin de la République (IIe-Ier siècle avant J.-C.) PDF

Similar Classical Studies books

Early Greek Philosophy (Penguin Classics)

The works gathered during this quantity shape the genuine origin of Western philosophy—the base upon which Plato and Aristotle and their successors may ultimately construct. but the significance of the Pre-Socratics thinkers lies much less of their influence—great although that was—than of their dazzling highbrow ambition and innovative achieve.

Classics: A Very Short Introduction

We're all classicists--we come into contact with the classics each day: in our tradition, politics, drugs, structure, language, and literature. What are the genuine roots of those affects, although, and the way do our interpretations of those elements of the classics range from their unique truth?

Religion and Reconciliation in Greek Cities: The Sacred Laws of Selinus and Cyrene (American Philological Association American Classical Studies)

Greek towns which of their time have been major states within the Mediterranean international, Selinus in Sicily and Cyrene in Libya, organize inscriptions of the type referred to as sacred legislation, yet regulating worship on a bigger scale than in other places - Selinus within the mid 5th century B. C. , Cyrene within the past due fourth.

The Idea of the Library in the Ancient World

Within the concept of the Library within the historic international Yun Lee Too argues that the traditional library was once even more than its incarnation at Alexandria, which has been the focal point for college kids of the topic up until now. in reality, the library is a posh establishment with many alternative kinds. it may be a development with books, however it is additionally person humans, or the person books themselves.

Additional info for La raison de Rome : Naissance de l'esprit critique à la fin de la République (IIe-Ier siècle avant J.-C.)

Show sample text content

Il était lui-même féru d’astronomie, comme d’autres à son époque : Nigidius Figulus ou Varron, dont les datations reposaient sur des calculs prenant en compte les éclipses et les années égyptiennes dépourvues d’intercalations. los angeles réforme de Jules César fut décidée en forty five. Elle repose sur l’adoption d’une année de 365,25 jours, en réalité trois ans de 365 jours, et un an de 366, le jour supplémentaire étant ajouté tous les quatre ans après le 24 février (la première année bissextile tombera ainsi en 42). C’est l’année solaire que suivra désormais le calendrier civil : Nature et Histoire sont en quelque sorte réconciliés. De l’importance de cette � révolution », qui substituait à des mesures instables une mesure juste, les Romains étaient conscients. � César introduisit dans le déroulement instable du temps, jusque-là obscure et incertain, un ordre fixe » (omnem inconstantiam temporum, vagam adhuc et incertam, in ordinem statae definitionis coegit), résumera Macrobe. Précision, exactitude : le calendrier propage cette idée d’une nouvelle ère plus rationnelle, où l’initiative de l’individu, en l’occurrence des pontifes, qui seuls avaient jusqu’alors l. a. connaissance et los angeles maîtrise du temps, n’a plus lieu d’être, où l’arbitraire cède l. a. position à l. a. raison80. L’interprétation de la tradition Les mots portent l’histoire des hommes et leurs traditions ; et quand celles-ci deviennent obscures, quand le crossé se fait étrange, ils sont souvent les derniers témoins du goé – jusqu’à ce qu’eux-mêmes deviennent incompréhensibles. C’est alors qu’il faut expliquer… A los angeles fin de los angeles République, tous les savants concourent à ce travail sur los angeles langue : philosophes, grammairiens, antiquaires, mais aussi juristes, pour qui los angeles définition est un element essentiel de l’interpretatio et qui manifestent un goût de plus en plus marqué pour l’érudition philologique. UNE LONGUE culture D’EXÉGÈSE : JURISTES ET GRAMMAIRIENS Il y a à Rome une culture d’exégèse, que les Anciens faisaient remonter, dans sa forme los angeles plus ancienne, à los angeles loi des XII Tables, désignée comme los angeles resource du droit civil : celui-ci consistait à l’origine en l’interprétation du texte de los angeles loi et en los angeles délivrance, par les jurisconsultes, dans leurs responsa, des formules de los angeles procédure et des actes juridiques. Avec le développement de l. a. jurisprudence laïque, au IIe siècle, se crée, parallèlement, une littérature juridique attachée au commentaire des procédures et des actes juridiques (testaments, ventes…). Tel est l’objet des ouvrages de droit civil dont nous parlent nos resources, ceux de Caton l’Ancien, de Marcus Iunius Brutus, de Publius Mucius Scaevola ou, au Ier siècle, celui, en 18 volumes, de Quintus Mucius Scaevola. A cette époque, l’édit du préteur devient à son travel l’objet de l’interprétation juridique. L’interprétation de l. a. loi, c’est d’abord son exégèse mot pour mot, à los angeles lettre, pour régler les cas particuliers. Ce qui importe en effet dans l’expérience juridique romaine, et plus encore à l’époque républicaine, c’est los angeles fidélité au texte écrit et aux formules.

Rated 4.23 of 5 – based on 23 votes